• 1

Le pélerinage de Saint-Blaise

Du fait de son caractère monumental, il est tentant de penser que l’église a été construite pour être un lieu de pèlerinage.

8 Statue Saint Blaise

Depuis le XVIe siècle, elle est dédiée à Saint-Blaise. La vie de ce personnage relève plus de la légende que de l’Histoire.

Né à Sébaste, en Arménie, au IIIe siècle, c’était un médecin de grande renommée. Désigné par le peuple pour succéder à l’évêque de la ville, il se retire dans une caverne du Mont Argée afin d’échapper aux persécutions exercées par l’empereur Dioclétien sur les Chrétiens. Arrêté par les Romains qui exigent qu’il abjure sa foi chrétienne, il est emprisonné. Mais, continuant à recevoir des visites, il guérit un enfant sur le point de s’étouffer avec une arête de poisson et fait ressusciter un porcelet emporté par un loup. Refusant toujours de renier Dieu, il réchappa miraculeusement à divers supplices avant d’être décapité. Canonisé par l’église romaine au XIIIe siècle, on lui prête des vertus de guérisseurs des maux de gorges et des maladies du bétail.

Saint intercesseur très apprécié dans les campagnes, il bénéficie encore aujourd’hui d’un petit pèlerinage local, chaque année au début du mois de février. Le pèlerinage de la Saint-Blaise serait l’un des plus anciens et curieux pèlerinages du Pays Basque. Trois jours durant, les paroissiens des environs se rendaient à l’église. A la tombée du jour, on mettait le feu à des tas de poils de vaches autour desquels ils dansaient.

A l’Hôpital-Saint-Blaise, le pèlerinage a désormais lieu le 1er dimanche de février et rassemble encore 100 à 150 personnes. Les rites de bénédiction et les prières pour la protection de Saint-Blaise sur les Hommes et les troupeaux perdurent toujours. La cérémonie s’achève par l’apposition des mains et le baiser du reliquaire de Saint-Blaise. Après la cérémonie, une procession est organisée autour du village.

Le pélerinage de Saint-Jacques de Compostelle

Saint-Jacques était, parmi les douze apôtres, un des plus proches du Christ.

9 gravure pelerin

Il suivit ses enseignements avant de partir évangéliser l’Espagne. A son retour à Jérusalem, en 44 de notre ère, il fut décapité par les Romains en raison de ses prêches pour la nouvelle religion chrétienne.

A partir de là commence sa légende.
On raconte que deux de ses disciples auraient récupéré son corps pour le ramener en Espagne. Il aurait été enseveli en Galice, au nord-ouest du pays. Au fil des siècles, l’emplacement de sa sépulture sera oubliée jusqu’en l’an 823, où une étoile brillant dans le ciel permettra de retrouver son corps.

On l’appellera Campo Stellae. Une basilique sera élevée sur cet emplacement, marquant le début d’une véritable vénération.

En quelques années, la formidable vénération qui touchait alors les saints et leurs reliques fit du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle l’un des plus importants de la chrétienté jusqu’à nos jours.

Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle attire chaque année environ 200000 randonneurs et pèlerins venant du monde entier.

La France compte quatre voies historiques au départ de Tours, du Puy-en-Velay, de Vézelay et d’Arles.

Après le franchissement des cols pyrénéens, plusieurs chemins convergent en Espagne vers Santiago de Compostella.

Aujourd’hui, le village de l’Hôpital-Saint-Blaise est une halte sur la voie secondaire du Piémont Pyrénéen. Depuis quelques années, les Jacquets l’empruntent de plus en plus nombreux.

facebook copie tw copie tripadvisor g copie
  • 1